outils

accueil » cavaliers » agenda

Ch-Eur Samorin : un championnat pour l'avenir

A vingt-quatre heures des championnats d’Europe à Samorin (Slovaquie), le sélectionneur national Jeunes Cavaliers en saut d’obstacles, Thierry Pomel affiche son objectif : préparer les couples pour le futur.

Thierry PomelThierry Pomel // Photo : DR/Scoopdyga

Les couples appelés - Camille Condé Ferreira/Pirole de la Chatre, Paul Delforge/Terre du Banney, Alexis Goulet/ Utah Beach Du Banco, Thibault Lacrevaz/ Tom D’Ruffosse, Jean Xhemal/Reine De Maucourt, participent pour la première fois à un championnat de niveau Jeunes Cavaliers, est-ce un handicap ?

Thierry Pomel : Non ce n’est pas un handicap mais c’est une découverte d’autant qu’il y a une grande différence entre les Juniors et les Jeunes Cavaliers. Je n’ai cependant aucun doute quant à leur détermination. Camille a une incroyable rage de vaincre en piste. Elle n’avait plus rien à prouver en Junior et représente un atout important pour l’équipe. Paul est en train d’éclore. Sa jument est atypique mais donne toujours le meilleur sur le terrain. Thibault, qui est dans sa dernière année Jeunes Cavaliers, connait très bien son cheval et a une attitude très positive avec le groupe. Il a gagné un CSIOY à Wierden en juin et je compte sur lui pour réaliser une performance. Alexis, dont j’ai décidé la sélection tardivement, n’a pas une grande expérience avec son cheval mais je souhaite les préparer pour d’autres échéances. Enfin Jean (appelé en remplacement de Mégane Moissonier, forfait à la suite d’une fracture de la clavicule après une chute vendredi 4 août, ndla), est consciencieux et a prouvé son envie d’intégrer l’équipe. Il a une excellente jument et mérite entièrement sa place.

L’an passé lors du championnat d’Europe à Millstreet (Irlande), la France prenait la 5e place et le meilleur Tricolore, Tanguy Dobremez, se classait 10e. Quel est votre objectif cette année ?

Mon projet initial d’équipe a été bouleversé avec la non sélection de Lalie Saclier, Mégane Moissonier, Damien de Chambord et Yannis Gregoriades, pour des raisons sportives ou pour cause de blessure. Cependant, l’équipe, bien que remodelée, n’a pas de complexe à avoir. L’objectif est avant tout de faire acquérir de l’expérience à chacun des couples afin de les préparer pour le futur notamment au championnat d’Europe l’année prochaine à Fontainebleau.

Pensez-vous tout de même à une médaille ?

Personnellement, je suis davantage dans une logique de progression et d’évolution que de performance. Je considère que jusqu’à la 5e place en équipe et un ou deux cavaliers parmi les 10/15 premiers, il ne faudra pas avoir honte du résultat.

Propos recueillis par Mathieu Escoula

publicité